l’INDIVISION LA SUITE

Maintenant, je vais vous aider à identifier un inconnu trouvé sur un acte notarié de 1820. Ce n’est pas chose facile, la recherche pourra vous paraître longue et fastidieuse. Mais ça en vaut la peine parce que non seulement vous aller enfin découvrir qui est-il mais aussi vous pourrez vous servir de ce que vous aurez découvert pour rechercher des cousins. La méthode que j’utilise n’est pas forcément la meilleure mais elle a fait ses preuves. Jusqu’à ce jour, elle m’a toujours permis d’arriver au but.

Nous dirons que vous avez découvert un Monsieur Jean Dupont peut-être qu’il y aura à côté de son nom un sobriquet qui pourra vous aider à l’identifier au cas il y aurait plusieurs Monsieur Jean Dupont. Autrefois, il était fréquent de trouver le même nom et prénom pour plusieurs personnes. C’est là où réside la principale difficulté.

Vous allez recherchez dans les tables décennales postérieures à 1820. Vous allez relever tous les Jean Dupont dans la partie « décès » avec le nom des parents et épouse ainsi que son âge au moment du décès. L’âge peut être approximatif. Il va vous permettre de trouver son année de naissance si vous ne trouvez pas cherchez un ou deux ans avant et après cette date dans les registres de naissance. Vous n’aurez pas forcément des tables décennales pour vous faciliter le travail, vous devrez dans ce cas feuilleter les registres page par page. Cette date de naissance va vous aider à trouver la date de mariage de ses parents. Vous devez savoir que la majorité, aujourd’hui à 18 ans, n’existait pas. D’après ce que j’ai pu constaté lors de mes recherches les femmes se mariaient entre 20 et 25 ans, les hommes 25 et 30 ans mais on peut trouver des exceptions. Là vous devrez agir par déduction si vous n’avez pas de table décennale. Pour trouver cette date, on peut estimer que le mariage a eu lieu peu de temps avant. Commencez par neuf mois (le temps d’une grossesse) puis élargissez votre champ au cas où il serait le dernier d’une fratrie. Relevez le nom et prénom des parrain et marraine, c’était toujours des membres de la famille le plus souvent frère ou soeur des parents. Ces noms seront utiles si les informations sont incomplètes d’ailleurs ils peuvent être le seul indice d’un lien familial. Gardez précieusement vos découvertes si un jour vous voulez retrouvez des cousins.

Lorsque vous aurez trouvé le mariage relevez le nom des parents de chacun des époux. En remontant dans le temps, les déclarations seront moins détaillées et vous n’aurez pas forcément toutes les informations que vous aurez besoin. Vous devrez effectuer la même démarche pour chaque personne jusqu’à trouver le mariage où il y aura un Monsieur Dupont. Avec un peu de chance vous n’aurez pas à remonter trop loin dans le pire de cas vous n’aurez pas les registres qui pourront vous permettre de continuer. Gardez à l’esprit que vous tomberez sur de fausses pistes qui n’aboutiront pas, il faut une chaîne parfaite. Parfois le fil deviendra si fin qu’il vous faudra tout votre talent de limier pour continuer. Faites un relevé systématique de tous les Dupont que vous trouverez avec tous les détails possible. Par recoupement, vous pourrez rétablir la chaîne.

Je sais que cela peut vous paraître compliqué. Prenez des notes, faites des photocopies, recoupez les documents et informations,essayez d’être logique et surtout armez-vous de patience et de courage.

La tâche pourra être ardu pour les débutants et ceux qui ne connaissent pas tous les rouages de la généalogie. Demandez conseil auprès des associations ou contactez-moi, je pourrais vous guider pas à pas en toute confidentialité s’il le faut.

Je ne peux que vous donnez les grandes lignes sur ce genre de recherche. La démarche s’effectue en fonction des éléments que vous trouvez et l’on doit s’adapter à chaque situation.

Pour ma part, j’effectue ce genre de travail dans le cas de litige sur des propriétés en vue d’expertise et celà peut durer plusieurs semaines en fonction des difficultés rencontrées. Alors ne vous découragez pas ce n’est pas la partie la plus facile de la généalogie.

 

PHOENIX

 

 

2 Réponses à “l’INDIVISION LA SUITE”

  1. Tess dit :

    I found your blog website on google and check several of your early posts. Continue to keep up the really very good operate. I just extra up your RSS feed to my MSN News Reader. Looking for forward to reading much more from you later on!?

  2. binicaise dit :

    Je crois que j’irai te voir quand j’aurai à débrouiller une affaire compliquée .
    Bonne fin de journée bises Jacqueline

    Dernière publication sur Binicaise : Blog en pause pour une durée indéterminée.

Apdortona |
Espritdagence |
Oleattojawd |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | A.P.C. de Sougueur
| Non aéroport Notre-Dame-des...
| Testoilpaint